jeudi 29 septembre 2016

Clotilde .

 

27388d04

 Clotilde

L’anémone et l’ancolie

Ont poussé dans le jardin

Anémone de grèce « White splendour » aux fleurs blanches

 

Ancolie, Fleur, Hahnenfußgewächs

 

Où dort la mélancolie

Entre l’amour et le dédain

Belle image

 

Il y vient aussi nos ombres

Que la nuit dissipera.

 

7520a76b8679780de14b5de622561074

Le soleil qui les rend sombres

Avec elles disparaîtra.

 

45903594la-venoge-anim-1-gif

Les déités des eaux vives

Laissent couler leurs cheveux

belle image

 

Passe il faut que tu poursuives

Cette belle ombre que tu veux.

4fd30c61

Guillaume Apollinaire.

 

 

vieespoir

Bonjour .

Je passe vous souhaitée une bonne fin d'aprés midi .

Ainsi qu'une belle soirée .

Nous avons du soleil aujourd'hui .

J'espère que cela va continuer.

Bizous. Flore.

 

804739barrecoeurmauvejg7

 

Posté par Coeurdefleur à 02:33:45 PM - Commentaires [7] - Permalien [#]


mardi 27 septembre 2016

En septembre.

 

5b210ccd

En septembre.

Parmi la chaleur accablante

Dont nous torréfia l’été,

Voici se glisser, encor lente

Et timide, à la vérité.

4bff6237fc136cb3aa3d442fb7dddef3

Sur les eaux et parmi les feuilles,

Jusque dans ta rue, ô Paris,

La rue aride où tu t’endeuilles

De tels parfums jamais taris.

44a9e4da9f9df36dcbfaf5e812d9d055

Pantin, Aubervilliers, prodige

De la Chimie et de ses jeux,

Voici venir la brise, dis-je,

La brise aux sursauts courageu.

7159655949c79bc13c45af3914469b92

 La brise purificatrice

Des langueurs morbides d’antan,

La brise revendicatrice

Qui dit à la peste : va-t’en !

tumblr_nd7z50pWkW1rgdelio1_500

 Et qui gourmande la paresse

Du poëte et de l’ouvrier,

Qui les encourage et les presse…

 Vive la brise !  il faut crier ..

tumblr-m9mxfmsl_102345_1395068341

Vive la brise, enfin, d’automne

Après tous ces simouns d’enfer,

La bonne brise qui nous donne

Ce sain premier frisson d’hiver !

2729374f

 Paul Verlaine.

 

2_62

 

Bonne soirée.

Bon mercredi.

Bise.

Flore.

 

090926070357382735_1

 

Posté par Coeurdefleur à 05:14:37 PM - Commentaires [10] - Permalien [#]

dimanche 25 septembre 2016

Si d'autres fleurs décorent .

 

e6173507

Si d'autres fleurs décorent la maison

Et la splendeur du paysage

Résultat de recherche d'images pour

Les étangs purs luisent toujours dans le gazon,

Avec les grands yeux d'eau de leur mouvant visage.

Résultat de recherche d'images pour  

Dites de quels lointains profonds et inconnus

Tant de nouveaux oiseaux sont-ils venus,

Résultat de recherche d'images pour

Avec du soleil sur leurs ailes 

Juillet a remplacé Avril dans le jardin

Résultat de recherche d'images pour

Et les tons bleus par les grands tons incarnadins,

L'espace est chaud et le vent frêle .

Résultat de recherche d'images pour

Mille insectes brillent dans l'air, joyeusement,

Et l'été passe, en sa robe de diamants Et d'étincelles..

Émile Verhaeren.

Bonne aprés midi.

Bises. 

    Flore.

34c3899e

 

Posté par Coeurdefleur à 02:17:02 PM - Commentaires [8] - Permalien [#]

vendredi 23 septembre 2016

les soleils de septembre.

 

tkmcl23s 

Les Soleils de Septembre

Sous ces rayons cléments des soleils de septembre

Le ciel est doux, mais pâle, et la terre jaunit.

Afficher l'image d'origine

Dans les forêts la feuille a la couleur de l’ambre ;

L’oiseau ne chante plus sur le bord de son nid..

Afficher l'image d'origine

Du toit des laboureurs ont fui les hirondelles ;

La faucille a passé sur l’épi d’or des blés ; 

dsc_0014 (2)

On n’entend plus dans l’air des frémissements d’ailes :

Le merle siffle seul au fond des bois troublés..

Image du Blog franieblues.centerblog.net 

La mousse est sans parfum, les herbes sans mollesse ;

Le jonc sur les étangs se penche soucieux ;

Le soleil, qui pâlit, d’une tiède tristesse

Emplit au loin la plaine et les monts et les cieux.

 Afficher l'image d'origine 

Les jours s’abrègent ; l’eau qui court dans la vallée

N’a plus ces joyeux bruits qui réjouissaient l’air :

Il semble que la terre, et frileuse et voilée,

Dans ses premiers frissons sente arriver l’hiver. 

5a4d70b8

Ô changeantes saisons ! ô lois inexorables !

De quel deuil la nature, hélas ! va se couvrir !

Soleils des mois heureux, printemps irréparables,

Adieu ! ruisseaux et fleurs vont se taire et mourir. 

Afficher l'image d'origine 

Mais console-toi, terre ! ô Nature ! ô Cybèle !

L’hiver est un sommeil et n’est point le trépas :

Les printemps reviendront te faire verte et belle ;

L’homme vieillit et meurt, toi, tu ne vieillis pas ! 

tumblr-m9mxfmsl_102345_1395068341

Tu rendras aux ruisseaux, muets par la froidure,

Sous les arceaux feuillus leurs murmures chanteurs ;

Aux oiseaux tu rendras leurs nids dans la verdure ;

Aux lilas du vallon tu rendras ses senteurs.

Afficher l'image d'origine 

Ah ! des germes captifs quand tu fondras les chaînes,

Quand, de la sève à flots épanchant la liqueur,

Tu feras refleurir les roses et les chênes,

Ô Nature ! avec eux fais refleurir mon cœur ! 

rosier-belle-de-londres (2)

Rends à mon sein tari les poétiques sèves,

Verse en moi les chaleurs dont l’âme se nourrit,

Fais éclore à mon front les gerbes de mes rêves,

Couvre mes rameaux nus des fleurs de mon esprit. 

0b2c8ad8 (2)

Sans l’ivresse des chants, ma haute et chère ivresse,

Sans le bonheur d’aimer, que m’importent les jours !

Ô soleils! ô printemps ! je ne veux la jeunesse

Que pour toujours chanter, que pour aimer toujours !

tumblr_lpw8pqKPfH1qdte41o1_500 

Auguste Lacaussade.

0_2d116_809593e0_L

Bonne et agréable journée.

Bises.

 Flore.

 

329846asdbiwty

 

Posté par Coeurdefleur à 12:57:54 PM - Commentaires [14] - Permalien [#]

mercredi 21 septembre 2016

les soleils disparus.

 

87089c82

Les soleils disparus sont des mots éternels.

Dont la phrase arrondie à cette forme extase

De terre musicienne et de verdure et d'or

8a4f0748

De village pendu au balcon le plus rare

De prairie et de roc glaciaire entremêlés 

bd24b527

Ô beauté de là-bas, songe de l'extrême heure,

Un furieux brasier d'Automne se formait

4ecde957

Aux vallées par-dessous les herbes potagères,

La descente faisait l'amour à la chaleur

cf1285fcd180c1cf4aa1ece116591d3c

Les masures de bois tourmentaient la lumière

Et la noblesse était défunte aux châtaigniers

9d6da6a7

Et partant l'on sentait la perte d'espérence

Par gravitation de désirs insensés.

              Pierre Jean Jouve.

 

0_e6ef0_282f894b_XLBonne soirée. .

   Bon jeudi .

   Bises. 

       Flore.

 

3-SEPARATEUR-192-

                        

Posté par Coeurdefleur à 06:42:03 PM - Commentaires [9] - Permalien [#]


lundi 19 septembre 2016

La vie profonde.

 

 

106831845

La vie profonde. .

Être dans la nature ainsi qu'un arbre humain,

Étendre ses désirs comme un profond feuillage

 

tumblr_npfutta4RU1t7chr3o1_500

Et sentir, par la nuit paisible et par l'orage,

La sève universelle affluer dans ses mains !

 

tumblr_nv0ptbD2q21t5ba84o1_500

Vivre, avoir les rayons du soleil sur la face,

Boire le sel ardent des embruns et des pleurs

 

tumblr_nvgpz9D70Q1uxroqqo1_500

Et goûter chaudement la joie et la douleur

Qui font une buée humaine dans l'espace !

 

 

tumblr_nv1mriWZqu1r4or01o1_1280

Sentir, dans son coeur vif, l'air, le feu et le sang

Tourbillonner ainsi que le vent sur la terre. 

 

tumblr_nucqz2ZQwR1t0lovho1_1280

S'élever au réel et pencher au mystère,

Être le jour qui monte et l'ombre qui descend.

tumblr_nvfigv4xj61s9g8apo1_500

 

Comme du pourpre soir aux couleurs de cerise,

Laisser du coeur vermeil couler la flamme et l'eau

106757595_o

 

Et comme l'aube claire appuyée au coteau

Avoir l'âme qui rêve, au bord du monde assise...

Anna de Noailles.

 

3c94ba6d

 

 

 Bonne soirée .

Bon mardi .

Bise.

Flore.

a0a0b181

Posté par Coeurdefleur à 08:22:35 PM - Commentaires [14] - Permalien [#]

dimanche 18 septembre 2016

L'été sen va!

 

8558e452f7acfce2dfc26e01f7c628e4

Lété sen va  .

Remplaçant peu à peu ses fragrances de blé,

A trouver des prétextes à bien se défubler

tumblr_lw93rh0mJ11qiyrh5o1_1280

L’été se décolore aux couleurs de l’automne,

Par des odeurs de noix, de raisin et de pommes.

tumblr_ltqi0yc7Y51qiyrh5o1_500

Remplissant tout l’azur de blancheur et de gris,

Laissant rouiller les arbres des bois et des taillis

903099c6

Il a pris le soleil en malheureux otage,

L’emmenant loin là bas pour un autre voyage.

5c81e52b

Il a même de l’ombre enlevé les dessins,

Ne laissant que le sombre, d’un grand geste mesquin

1ddffd8492476fc3076eb5424af00c3a

Faisant des courants d’air à refroidir la terre,

Donnant du coup aux gens, des rires de notaires

0864bd30c66e073f668eb37247638fd3 

Il a aussi remis les cris dans les écoles

Et de ses brouillards lourds, passé la camisole

tumblr_myd6oj0Vns1qigj88o1_500

A nos jolis matins, décoiffant les obiers

Et même des oiseaux , défeuillé les sorbiers.

af647b96

L’été s’en est allé, sans même un au revoir,

S’estompant doucement comme arrive le soir

tumblr_mkfuiv7Fdz1re7sm0o1_500

Emportant avec lui une partie du jour

Et tous les bons moments qui se greffaient autour.

                     Gabriel franceschini.

UN NÉNUPHAR

..            

Bonjour à toutes.

Après un été chaud et beaucoup d'occupation .

J'ai pris quelques jours pour la famille et la visite de nos amies . 

Me revoila.,en forme tout en approchant de l'automne qui déja arrive ces jours ci ..

Je souhaite que votre été soit était beau et bon. .

Et  que vous êtes en bonne santé . .

Pour moi et ma famille ça va super.

je vous souhaite un excellente journée..

Bises. Flore.

Résultat de recherche d'images pour

 Merci pour vos visites et vos commentaires.

C'est un plaisir de vous lire.

flore.

Posté par Coeurdefleur à 12:59:00 PM - Commentaires [15] - Permalien [#]

lundi 5 septembre 2016

Les papillons.

 

112361974

Les papillons.

De toutes les belles choses

Qui nous manquent en hiver,

Qu’aimez-vous mieux

 Moi, les roses ; 

 

07824951-photo-rosier-grimpant (2)

 Moi, l’aspect d’un beau pré vert.

 Moi, la moisson blondissante,

Chevelure des sillons ; 

6b089fcea16fac0172463c2ccf1fc0bd 

 Moi, le rossignol qui chante ;

 Et moi, les beaux papillons !

290px-selenia_tetralunaria_mhnt_dos

Le papillon, fleur sans tige,

Qui voltige,

Que l’on cueille en un réseau ;

Dans la nature infinie,

Harmonie Entre la plante et l’oiseau !

 

4b432096

 

Quand revient l’été superbe,

Je m’en vais au bois tout seul :

Je m’étends dans la grande herbe,

 

375bd542f9902b4895c02070ae5393b0

Perdu dans ce vert linceul.

Sur ma tête renversée

là, chacun d’eux à son tour,

Passe comme une pensée

De poésie ou d’amour !...

 

98110b76c33ed9b3e48014f70c1303ba

Gérard Nerval..

513kqid0

 

Bonne soirée .

Bon Weekend.

Bises. 

     flore.

papillons-clc3a9opatra-en-vol-500px-com-200x300

 

 

Posté par Coeurdefleur à 11:39:00 AM - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 2 septembre 2016

prière du poète.

 

 Image du Blog ageheureux.centerblog.net

 Je ne sais ni bêcher, ni herser, ni faucher,

Et je mange le pain que d’autres ont semé.

Mais tout ce que l’on peut moissonner de douceur,

Je l’ai semé, Seigneur.

 

Je ne sais ni dresser un mur de bonne pierre,

Ni couler une vitre où se prend la lumière.

Mais tout ce que l’on peut bâtir sur le bonheur,

Je l’ai bâti, Seigneur.

 

 Je ne sais travailler ni la soie, ni la laine,

Ni tresser en panier le jonc de la fontaine.

Mais ce qu’on peut tisser pour habiller le cœur,

Je l’ai tissé, Seigneur.

 

 

 

 Je ne sais ni jouer de vieux airs populaires,

Ni même retenir par cœur une prière.

Mais ce qu’on peut chanter pour se sentir meilleur,

Je l’ai chanté, Seigneur.

 

120912041650517582.jpg 

 Ma vie s’est répandue en accords à vos pieds.

L’humble enfant que je fus est enfant demeuré,

Et le peu qu’un enfant donne dans sa candeur,

Je vous l’offre, Seigneur.

 

Maurice Carème.

Posté par Coeurdefleur à 08:06:00 PM - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 25 août 2016

Le plus beau sourire.

 

21850aedef0afc42285b1163e863c5c0

Le plus beau sourire.

J’errais un jour, dans une grande surface

Il n’y avait rien de drôle que je fasse.

 

frauen

Le bonheur depuis longtemps m’avaitquitté

Vivre pour moi, c’était d’abord m’ennuyer

frauen 

Puis fatigué, je m’étais assis sur un banc

Pour me reposer, ça, j’avais tout mon temps

J’ai alors vu, qu’une jeune enfant me souriait

Elle le faisait comme si elle me connaissait

 0220a4065cf9e4dce4ad1b39e99f3486

 

Je me suis retourné, et plus d’une fois

Me demandant si ce sourire était pour moi

Sans doute étais-je sympa à ses yeux

En tout cas, ça m’avait mouillé les yeux

7f663011ddecb276d023946ec78977e1 

 

 

Jadis, j’avais toujours adoré les enfants

Surtout petits, un peu moins les grands

J’avais toujours envie de jouer avec eux

Un enfant me rendait toujours heureux

 

Cindy Grundsten.

 

Et que dire, du sourire d’un tel enfant

Un sourire aussi sincère, et innocent

Ce jour-là, j’avais été vraiment stupéfait

J’avais cru un moment, que je rêvais

 

crispyclicks » Blog Archive Awesome Fantasy Photos by Cindy Grundsten

 

Voir cette enfant qui me souriait

C’était ma vie vraiment, qui refleurissait

Oui, voir cette enfant qui me souriait.

Алёнушка

 

C’était ma vie, qui me retrouvait

Ce sourire-là, m’avait vraiment marqué

Un enfant qui sourit, c’est tellement spontané

 

3ee6349558f3729862a52d993a7f2f6a

Claude Marcel Breault.

0f5ddd92

Bonjour .

Je me met en  pause pour quelque jour, petit souci.

Je vous souhaite une bonne aprés midi et une bonne fin de semaine à toutes.

signature_11

 

Posté par Coeurdefleur à 01:40:00 PM - Commentaires [14] - Permalien [#]