mercredi 2 novembre 2016

Brouillard.

 

tumblr_myd6oj0Vns1qigj88o1_500

Brouillard

Depuis l'aube des temps à nous il s'impose.

Fin rideau de minuscules gouttes de pluie

Au travers duquel, de peur, nul regard n'ose

Percer l'envers mystérieux où réside l'ennui.

6b66a537e0b392b3ff8c6d679d6c4132

Membrane translucide, ou parfois diaphane,

Elle dissimule ce que nous aimerions bien voir,

Tel un mur totalement hermétique au profane,

Qui, malgré l'effort, demeure dans le noir.

1f2bbfe616d0c9128b8a03920acb7635

Opaque, brutal rempart où rien ne passe,

N'offrant d'autre possibilité que le repli,

Alors qu'en nous s'installe, de guerre lasse,

L'insupportable doute, unique lien de vie.

3c3965ae318961b4095d5aa6b204eb8f

Gris, couleur muraille aux tristes reflets,

Miroir de l'âme lorsqu'il se fait tristesse,

Nul n'est besoin, dès lors, d'entrevoir l'aspect

Tant sa réponse laisse apparaître la détresse.

5ea44964c3287fbe25f355a68afae721

Noir d'encre comme une nuit sans lune,

Cette éprouvante douleur en nous réagit

Faisant naître l'atroce pression d'amertume,

Celle de la déchéance annoncée de l'esprit.

9d6da6a7

Lorsque tout semble écrit, voire perdu,

Que le regard de larmes amères se voile,

L'âme abandonnée vacille, tourne éperdue.

Fuir, à tout prix, ou crever cette obscure toile.

42fffe4a61962b5_102345_1411488303

Et puis, soudain, un pinceau de lumière,

Cette faible lueur que l'on espérait tant.

L'obstacle enfin s'efface. Tout se libère.

Majestueux, apparait un jour éblouissant.

34732fd882b650620faad1a987deecf6

Serait-ce l'instant d'une guérison salvatrice 

Aurai-je ainsi une autre chance de survie 

L'amour, me délivrera-t-il de ce supplice 

Par cette quête au fond de moi, de ma vie .

8bd3c38330dc05ac93aea5eff6ce1431

 Guy Vigneau.

a2ab5609

 

Bonne journée .

Bise. Flore.

9655a062

Posté par Coeurdefleur à 12:44:19 PM - Commentaires [8] - Permalien [#]


mardi 1 novembre 2016

L'enfance .

eded90b0ac10c9da95b7214785a45fac (1)


L'enfance

Il est un juste royaume d'innocence,

Où naissent toutes les âmes pures,

Où règne la plus belle existence,

tumblr_n09fdrs2tg1r7huino1_500

Tandis que dehors la vie est moins sûre.

Merveilleux refuge débordant d'amour,

Rempart tacite offrant totale protection

Aux nouveau-nés en de si beaux jours,

1a1d059b593eef80f811073db95fb391

Fragiles créatures en besoin d'affection.

Années fantastiques pour les plus heureux,

Dont la soif de tendresse sera récompensée,

Calvaire inéluctable pour les malchanceux 

0dfac49056f009315ef4befce9d318ab (2)

Qui, dès leur naissance, seront abandonnés.

Enfance protégée, pérennisée pour les uns,

Époque injuste et terrifiante pour les autres,

Destinée d'harmonie comme tout un chacun,

3a1acab5

Ou souffrance et mépris pour tant d'autres.

Enfance violée en cortège de victimes avilies,

Dont les chairs juvéniles, fragiles et souillées,

N'offrent que piètre résistance à la pédophilie,

1e91a62f387d44d36f2550123b1d46f8

Qui martyrise les candides à jamais humiliés.

Enfance suppliciée sous le feu de la mitraille,

u devenir épouvantable d'enfants soldats,

Tandis que leurs bourreaux haineux font ripaille

5f2c0c05d339ee2147f4f0f4817aa8cc

, Abandonnant leurs dépouilles criblées d'éclats.

Enfance sacrifiée sur l'autel d'une féminine beauté,

Afin de quérir, épuisée, les diamants couleur de sang,

Pour que les belles du monde admirent leur pure clarté,

5ac70ff8ba67133_102345_1412089393

Sans ciller, ni frémir, face aux linceuls rouge sang.

Tous ces pleurs, ces barbares et iniques déchirures,

Tant d'inclination, d'incommensurables bienfaits,

Font de cet univers féerique une abjecte blessure,

5b2ac4a7e3e7bde504a6d09f57eae4b6

Mais aussi le plus magnifique des havres de paix.

Aux pères d'ouvrir leurs bras et leur cœur,

Aux puissants de rétablir enfin paix et justice, 

4cer1p2jxna99n5usex2ucpdp3u-300x275

Aux mères aussi d'offrir toute leur douceur,

Aux humains pour qu'il n'y ait plus de sacrifices.

Guy Vigneau 

6mftgf44

Bonne aprés midi .

Bise. 

Flore.

a1d4a9b2-m

 

Posté par Coeurdefleur à 12:59:41 PM - Commentaires [7] - Permalien [#]

lundi 31 octobre 2016

Et puis un jour .

 

81c9328f7038513c83bc6dc4ac629da1

Et puis, un jour,

elle s’est réveillée et s’est dit; 

mais pourquoi es-tu malheureuse .

1aa8e979.gif

 

 Il te reste encore tellement de choses à faire !

Tellement de livres à lire ! 

(via Pinterest)

Tu peux encore bouger, encore apprendre…

helycharlotte:
Lady

 Alors  Et elle a recommencé à sourire,

Lady à trouver que la vie était belle..

 

 Image du Blog kordouane.centerblog.net

Katherine Pancol..

Image du Blog fantazia.centerblog.net

 

Bonne journée.

Avec le soleil  🌞 chez moi.

Bise. 👄 Flore.

GIF de Coeur animé

 

Posté par Coeurdefleur à 09:01:33 AM - Commentaires [7] - Permalien [#]

samedi 29 octobre 2016

J'ai tant rêver de toi.

 

tumblr_odaau0AycX1tf4fsio1_1280 (1)

J'ai tant rêvé de toi

J'ai tant rêvé de toi que tu perds la réalité.

Est-il encore temps d'atteindre ce corps

Vivant et de baiser sur cette bouche la naissance de la voix qui m'est chère.

02

 J'ai tant rêvé de toi que mes bras habitués, en étreignant ton ombre,

A se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas au contour de ton corps, peut-être.

03

 

Et que, devant l'apparence réelle de ce qui me hante et me gouverne depuis des jours et des années,

je deviendrais une ombre sans doute.

Ô balances sentimentales.

04

. J'ai tant rêvé de toi qu'il n'est plus temps sans doute que je m'éveille.

Je dors debout, le corps exposé à toutes les apparences de la vie et de l'amour de toi,

05

la seule qui compte aujourd'hui pour moi, je pourrais moins toucher ton front

et tes lèvres que les premières lèvres et le premier front venus.

08

 

J'ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé, couché avec ton fantôme

qu'il ne me reste plus peut-être, et pourtant, qu'à être fantôme.

09

Parmi les fantômes et plus ombre cent fois que l'ombre

Qui se promène et se promènera allègrement sur le cadran solaire de ta vie.

06

Robert Desnos.

6f7945a7

 

 

 .Bonne fin de journée.

Bon weekend.

 Bise.👄 Flore.

giphy (2)

 

 

Posté par Coeurdefleur à 03:46:55 PM - Commentaires [9] - Permalien [#]

vendredi 28 octobre 2016

Le moulin.

 

yu402gy7

Souvenirs le moulin.

Le moulin tourne au fond du soir, très lentement,

Sur un ciel de tristesse et de mélancolie.

ciel-romantique-rose-1500-300-museumtextures

Il tourne et tourne, et sa voile, couleur de lie,

Est triste et faible et lourde et lasse, infiniment..

mill-831111_960_720 (2)

Depuis l'aube, ses bras, comme des bras de plainte,

Se sont tendus et sont tombés , et les voici

Qui retombent encor, là-bas, dans l'air noirci.

ba89cf21163958f1fed8244411193adc_large (3)

Et le silence entier de la nature éteinte.

Un jour souffrant d'hiver sur les hameaux s'endort,

Les nuages sont las de leurs voyages sombres,

Et le long des taillis qui ramassent leurs ombres,

Afficher l'image d'origine

Les ornières s'en vont vers un horizon mort.

Autour d'un vieil étang, quelques huttes de hêtre

Très misérablement sont assises en rond .

Afficher l'image d'origine

Une lampe de cuivre éclaire leur plafond

Et glisse une lueur aux coins de leur fenêtre.

Et dans la plaine immense, au bord du flot dormeur,

Ces torpides maisons, sous le ciel bas, regardent,

Afficher l'image d'origine

Avec les yeux fendus de leurs vitres hagardes,

Le vieux moulin qui tourne et, las, qui tourne et meurt. .

Émile .Verhaeren..

 

fondsecrans

Bonjour.

Le soleil 💥 ne peut pas briller .

Le brouillard ☁ épais lui ferme la fenêtre pour l'instant.

Mais c'est souvent  vers midi qu'il arrive à percer

Et à nous combler de clarté et de chaleur .

Je vous souhaite une bonne journée .

Merci de vos visites .

Et à tous les visiteurs 👬 anonyme qui passent sens laisser de commentaires

.Merci  du 💓 .

Bises.👄 Flore.

 

fleurs-11 (1)

 

Posté par Coeurdefleur à 11:32:22 AM - Commentaires [7] - Permalien [#]


mercredi 26 octobre 2016

Hymne au soleil.

 

8rj26vrj Hymne au soleil

Je t'adore, Soleil ! ô toi dont la lumière,

Pour bénir chaque front et mûrir chaque miel,

Entrant dans chaque fleur et dans chaque chaumière,

Se divise et demeure entière

Ainsi que l'amour maternel ! 

 Afficher l'image d'origine

Je te chante, et tu peux m'accepter pour ton prêtre,

Toi qui viens dans la cuve où trempe un savon bleu

Et qui choisis, souvent, quand tu veux disparaître,

L'humble vitre d'une fenêtre.

 Afficher l'image d'origine

Pour lancer ton dernier adieu !

Tu fais tourner les tournesols du presbytère,

Luire le frère d'or que j'ai sur le clocher. 

Afficher l'image d'origine

Et quand, par les tilleuls, tu viens avec mystère,

Tu fais bouger des ronds par terre

Si beaux qu'on n'ose plus marcher !

 Afficher l'image d'origineGloire A toi sur les prés!

Gloire à toi dans les vignes ! 

Afficher l'image d'origine

 Sois béni parmi l'herbe et contre les portails !

Dans les yeux des lézards et sur l'aile des cygnes !

Afficher l'image d'origine

 Ô toi qui fais les grandes lignes

Et qui fais les petits détails!. 

80970015_o

C'est toi qui, découpant la soeur jumelle et sombre

Qui se couche et s'allonge au pied de ce qui luit,

De tout ce qui nous charme as su doubler le nombre 

1-dessins-fees  A chaque objet donnant une ombre

Souvent plus charmante que lui !

Je t'adore, Soleil !

Afficher l'image d'origine 

Tu mets dans l'air des roses,

Des flammes dans la source,

un dieu dans le buisson ! 

72e888fa Tu prends un arbre obscur et tu l'apothéoses !

Ô Soleil ! toi sans qui les choses .

Ne seraient que ce qu'elles sont !

Edmond Rostand..

douzofl1

 

Bonne soirée .

🌜

Douce nuit .

Bonne journée de jeudi.😇

Bises. Flore.👄.

 

Posté par Coeurdefleur à 09:10:45 PM - Commentaires [7] - Permalien [#]

lundi 24 octobre 2016

Les soleils de novembre.

 

20151127_083632 (2)

Les Soleils de Novembre

Un beau ciel de novembre aux clartés automnales

Baignait de ses tiédeurs les vallons vaporeux 

Les feux du jour buvaient les gouttes matinales

Qui scintillaient dans l’herbe au bord des champs pierreux

. Les coteaux de Lormont, où s’effeuillaient les vignes,

Étageaient leurs versants jaunis sous le ciel clair .

 Afficher l'image d'origine

Vers l’orient fuyaient et se perdaient leurs lignes

En des lointains profonds et bleus comme la mer.

Lente et faible, la brise avait des plaintes douces.

l

En passant sous les bois à demi dépouillés 

L’une après l’une au vent tombaient les feuilles rousses,

Elles tombaient sans bruit sur les gazons mouillés. HélasPoésie 

plus d’hirondelles au toit brun des chaumières,

Plus de vol printanier égayant l’horizon 

Dans l’air pâle, émanant ses tranquilles lumières.

2da92d2bac0529778f9ac495aef9df40

Rayonnait l’astre d’or de l’arrière-saison.

La terre pacifique, aux rêveuses mollesses,

Après l’âpre labeur des étés florissants.

Poésie 

Semblait goûter, pareille aux sereines vieillesses,

Les tièdes voluptés des soleils finissants.

Avant les froids prochains, antique

Nourricière, Repose-toi, souris à tes champs moissonnés !

5f406e31 (2)

Heureux qui, l’âme en paix au bout de sa carrière,

Peut comme toi sourire à ses jours terminés !

93197690

Mais nous, rimeurs chétifs, aux pauvretés superbes,

De nos vertes saisons, hélas ! qu’avons-nous fait 

Qui peut dire entre nous, pesant ses lourdes gerbes .

tumblr_mhyrwdt3wJ1rrqsx6o1_1280

Mourons ! mon œuvre est mûre et mon cœur satisfait !

Jouets du rythme, esprits sans boussole et sans force,

Dans ses néants la forme égara nos ferveurs .

fb5dfab8eac5435cada7991724e1147f

Du vrai, du grand, du beau nous n’aimions que l’écorce 

Nous avons tout du fruit, tout, hormis les saveurs !

En nombres d’or rimant l’amour et ses délires,

69921eeae7eba25377d3b23e2fa081ac

Nous n’avons rien senti, nous avons tout chanté.

Vides sont les accords qu’ont exhalé nos lyres !

Vide est le fruit d’orgueil que notre arbre a porté !

tumblr_muoi8tURyP1rxilz2o1_500

Tombez, tombez, tombez, feuilles silencieuses,

Fleurs séniles, rameaux aux espoirs avortés 

Fermez-vous sans écho, lèvres mélodieuses .

tumblr_nnitirfOGQ1sg3ziao1_1280

Endormons-nous muets dans nos stérilités 

Plus de retours amers ! trêve aux jactantes vaines 

Oui, la Muse eût voulu des astres plus cléments !

tumblr_nhapy416DJ1rjznpno1_1280 Un sang pauvre et le doute, hélas ! glaçaient nos veines 

Nous sommes de moitié dans nos avortements.

Il faisait froid au ciel quand nous vînmes au monde.

000_Nic6349270

La sève était tarie où puisaient les aïeux.

Résignons-nous, enfants d’une époque inféconde :

Nous mourons tout entiers, nous qui vivons sans dieux !

2d5eee37

O dureté des temps ! ô têtes condamnées !

Fiers espoirs d’où la nuit et l’oubli seuls naîtront !

Eh bien, soit !

Acceptons, amis, nos destinées 

Sans haine effaçons-nous devant ceux qui viendront 

Succédez-nous, croissez, races neuves et fortes !

2f476a92

Mais nous, dont vous vivrez, nous voulons vous bénir.

Plongez vos pieds d’airain dans nos racines mortes !

D’un feuillage splendide ombragez l’avenir !

2da92d2bac0529778f9ac495aef9df40

Et vous, ferments sacrés des époques prospères,

Foi, liberté, soleil, trésors inépuisés,

Donnez à nos vainqueurs, oublieux de leurs pères.

Tous les biens qu’aux vaincus la vie a refusés !

Auguste Lacaussade..

3358660a

Bonne après midi .

Bonne semaine .

Bise.  👄 .Flore.

2ff8ea07

 

Posté par Coeurdefleur à 03:12:22 PM - Commentaires [10] - Permalien [#]

samedi 22 octobre 2016

Brume d'automne .

 

brume_matinale_christian_le_fur (2)

Brume d'Automne.

Déjà sur les coteaux les brumes de l'Automne

Etendent chaque soir leurs voiles ténébreux

Et les arbres jaunis ont l'aspect monotone. 

5b210ccd

De nos plaisirs passés dans les jours malheureux.

Le Ciel est confondu aux couleurs

De la Terre Un nuage léger arrête nos regards .

Et le bois assombri semble plus solitaire. 

4bff6237fc136cb3aa3d442fb7dddef3

Quand il a revêtu la robe des brouillards.

Les yeux cherchent en vain les lueurs grandioses

Des crépuscules d'or dans les cieux embrasés

Son image s'efface et les brumes moroses. 

8a4b5142_1

Jalouses du Soleil nous cachent ses clartés

. Il semble que la Mort de son baiser de glace

A touché la Nature et ses riants atours

Ainsi dans notre coeur tout change et tout s'efface.

7159655949c79bc13c45af3914469b92

Sous le baiser trompeur des farouches amours.

Il est un âge aussi au déclin de la Vie

Où de nos souvenirs les voiles nébuleux

Nous cachent les beautés d'une extase ravie .

6b66a537e0b392b3ff8c6d679d6c4132

Où le regret en deuilsait attrister nos yeux.

Nous pleurons le Passé et des larmes amères

Expliquent nos chagrins et nos grands désespoirs

Nous pleurons et nos coeurs se fermant aux chimères.

e629d12dd01d56318084de63add12ecc

Veulent aimer encor dans le calme des soirs.

L'Amour sur nos désirs tel les brumes d'Automne

Etend comme un linceulses voiles ténébreux

Et tremblante d'émoi notre lèvre fredonne

Les refrains qu'on chantait dans les jours bienheureux.

tumblr_n6gbvneSOU1spg0nxo1_1280

Honoré Harmand.

 

037

 

Bonne après midi avec le .💥.

Bises. 💋.  Flore.

030

Posté par Coeurdefleur à 02:57:10 PM - Commentaires [9] - Permalien [#]

vendredi 21 octobre 2016

Le semeur.

 

1272c0b9

LE SEMEUR .

C'est le moment crépusculaire ;

J'admire, assis sous un portail,

Le reste de jour dont s'éclaire

La dernière heure de travail..

Afficher l'image d'origine 

Dans les terres de nuit baignées,

Je contemple, ému, les haillons

D'un vieillard qui jette à poignées.

Afficher l'image d'origine

La moisson future aux sillons..

 Sa haute silhouette noire.

Domine les profonds labours.

On sent à quel point il doit croire..

6.5 Ceres, déesse des moissons / p

A la fuite utile des jours..

 Il marche dans la plaine immense.

Va, vient, lance la graine au loin.

ob_4125e0_eikon-1120-jpg (2)

Rouvre sa main et recommence;

Et je médite, obscur témoin.

 Pendant que, déployant ses voiles.

000_Nic6349270

 

L'ombre, où se mêle une rumeur,

Semble élargir jusqu'aux étoiles

Le geste auguste du semeur.

Résultat de recherche d'images pour

Victor Hugo.

Résultat de recherche d'images pour

 

Bonjour .

Bonne  après midi .

Bises .💋. Flore.

tumblr_m1mg8dnU0F1qghk7bo1_500

 

Posté par Coeurdefleur à 03:05:04 PM - Commentaires [5] - Permalien [#]

mercredi 19 octobre 2016

L'automne..

 

5d7e3a119bfbecc789265947a325666f

 

L'Automne.

La danseuse aux mille pieds

Qui revient quand on s'ennuie.

f285c6ab

Lorsque les rondins mouillés,

Sur les deux chenets rouillés,

Pleurent noir comme la suie.

tumblr_n3qm30QpE51rjdnouo1_r2_500

C'est la pluie, C'est la pluie.

La danseuse aux mille pieds

Qui revient quand on s'ennuie.

Images - Gifs (Danseuses)

 

Quand les beaux jours oubliés,

Dans les bois et les sentiers,

Pleurent l'hirondelle enfuie..

 

 

C'est la pluie, C'est la pluie.

La danseuse aux mille pieds .

Qui revient quand on s'ennuie.

Images - Gifs (Danseuses)

Qui danse des jours entiers,

Dans nos âmes, sans pitié.

Images - Gifs (Danseuses)

Le ballet des songeries,

C'est la pluie, C'est la pluie.

La danseuse aux mille pieds. 

Images - Gifs (Danseuses)

Qui revient quand on s'ennuie,

Quand les cœurs humiliés.

txp8lmww

À l'automne résignés,

Se souviennent de la vie,

C'est la pluie, C'est la pluie.

Images - Gifs (Danseuses)

Francis Yard ..

0_1534ba_3751cc2c_L.png

Bon mercredi .

Bise. flore.

cc_18

 

Posté par Coeurdefleur à 10:20:32 AM - Commentaires [9] - Permalien [#]